L’affacturage, tout ce qu’il faut savoir

L’affacturage, tout ce qu’il faut savoir

20/11/2018 0 Par Oriane Cocard

Différentes solutions de financement s’offrent aux entreprises et aux professionnels exerçant en tant que travailleurs indépendants. Toutefois, l’affacturage connaît actuellement un succès grandissant. La preuve, une évolution positive de 7,3% a été observée en comparaison des derniers trimestres 2016 et 2017, les créances en ayant fait l’objet ayant alors atteint les 68 milliards d’euros. Cet engouement s’explique par les nombreux avantages qu’offre ce mode de financement.

L’affacturage ou se financer par ses propres créances

L’affacturage, ou factoring de son nom anglais, est un mode de financement qu’on obtient en cédant ses propres créances à une société ou entreprise d’affacturage.

Le principe est assez simple : une entreprise (ou un professionnel) édite la facture de son client et au lieu d’attendre le paiement de ce dernier, il en cède la créance à une société de factoring qui lui verse alors, dans l’immédiat, une partie du montant de la facture.

L’affacturage, quel cadre ?

L’affacturage est mis en œuvre à travers la signature d’un contrat d’affacturage entre les deux entités concernées (la société d’affacturage et l’entreprise ou le professionnel).

Ce contrat définit les commissions de l’entreprise d’affacturage, ainsi que le montant du fonds de garantie.

Quelles commissions pour la société d’affacturage ?

L’entreprise d’affacturage perçoit essentiellement deux commissions : la commission de financement et la commission d’affacturage.

Qu’est-ce que le fonds de garantie ?

Le fonds de garantie constitue une couverture des impayés, face par exemple à un client insolvable (de l’entreprise ou du professionnel).

Son montant est déterminé à partir de l’étude du fichier clients de l’entreprise ou du professionnel, c’est-à-dire à travers une évaluation des risques.

Une retenue de garantie est effectuée sur les montants des premières factures faisant l’objet d’affacturage, jusqu’à ce que le fonds soit constitué.

En cas de résiliation du contrat, l’entreprise ou le professionnel récupère le fonds de garantie.

Le montant du financement

Pour chaque créance, le montant du financement correspond au : (montant de la facture) – (commissions de la société de factoring) – (retenue de garantie).

Pourquoi opter pour l’affacturage ?

L’affacturage est le mode de financement idéal pour les entreprises ou les professionnels traversant une période difficile. En effet, comme nous l’avons évoqué, il s’agit d’un financement immédiat, permettant de reconstituer rapidement sa trésorerie.

Il constitue également un coup de pouce des plus favorables pour les nouvelles entreprises, ce financement étant accessible dès le début des activités, sans devoir attendre l’élaboration du premier bilan.

Dans tous les cas, l’affacturage offre de nombreux autres avantages.

Un financement non plafonné :

L’affacturage est un financement sans plafond. On peut y recourir indéfiniment, tant que son contrat avec l’entreprise d’affacturage reste effectif.

Pour élargir ses activités au-delà des frontières :

Dans l’affacturage, les factures de clients étrangers sont prises en compte. Il permet ainsi de conquérir les marchés internationaux.

Une discrétion assurée et une meilleure économie :

Les entreprises ou les professionnels voulant rester dans la discrétion peuvent opter pour l’affacturage confidentiel. Ainsi, leurs clients respectifs ne sauront pas qu’ils ont recours à ce mode de financement.

En effet, il faut savoir que l’entreprise ou le professionnel peut confier la gestion du poste clients à l’entreprise d’affacturage. Ce qui présente par ailleurs un autre avantage : une économie sur les matériels, rémunérations, etc. liés à ce poste.

Qui peut bénéficier de l’affacturage ?

Vous l’auriez compris, que vous soyez un auto-entrepreneur ou une entreprise, vous pouvez bénéficier de l’affacturage. Peu importe d’ailleurs la taille de votre entreprise ou l’envergure de vos activités.

Toutefois, il faut savoir que les factures de clients particuliers ne peuvent être prises en compte. Il s’agit de la seule restriction de ce dispositif.